Menu 03 74 11 69 77
24 Boulevard Kitchener 62400 Béthune
Nous sommes au 24 Boulevard Kitchener
62400 Béthune
Notre disponibilité Ouvert du lundi au vendredi
De 9h à 18h
Notre disponibilité Ouvert du lundi au vendredi
De 9h à 18h
Contactez-moi

Contactez-moi
Adresse 24 Boulevard Kitchener
62400 Béthune
Téléphone 03 74 11 69 77
Horaires Ouvert du lundi au vendredi
De 9h à 18h

Avocat en divorce à Béthune

Votre avocat à Béthune, Maître Kathy Lavogez dispose d’une expertise en droit de la famille et plus précisément du divorce. Le divorce étant la dissociation d’une famille, il implique des changements et des procédures à suivre. Pour obtenir les résultats attendus, faire appel à un avocat spécialisé dans le domaine serait bénéfique pour les ex-conjoints. En effet, les rôles assurés par un avocat sont primordiaux dans une procédure de divorce. Au cours de l’affaire, votre avocat à Béthune, Maître Kathy Lavogez vous représentera devant le Juge. Elle vous conseille et vous accompagne dans toutes les étapes de la procédure. L’experte assurera un rôle de médiation en négociant avec la partie adverse afin de trouver un point d’entente sur les résultats de votre séparation. Votre avocat à Béthune, Maître Kathy Lavogez prend également en charge la rédaction de tous les documents nécessaires pour la procédure de divorce, comme la requête et la convention. Votre avocat spécialisé à Béthune, Maître Kathy Lavogez s’assure également du respect des modalités du partage des biens, des pensions alimentaires et de la garde des enfants. Quel que soit votre cas, votre avocat à Béthune, Maître Kathy Lavogez mettra tout en œuvre pour défendre vos intérêts dans toute la procédure de divorce.

Les procédures de divorce

Pour entamer une procédure de divorce, chacun des époux doit passer par un avocat. Votre avocat à Béthune, Maître Kathy Lavogez vous assiste dans votre procédure de divorce, que ce soit pour un divorce par acte d’avocat, un divorce pour acceptation du principe de la rupture, un divorce pour faute ou un divorce par suite de l’altération du lien conjugal. L’avocat met à votre service toute son expertise et son savoir-faire dans chacune des étapes de votre séparation.

Divorce par acte d’avocat

Il s’agit généralement d’un divorce à l’amiable où les ex-époux donnent leur consentement sur la rupture du lien du mariage. Dans le cadre d’un divorce par acte d’avocat, le couple se met également d’accord sur tous les points concernant les effets du divorce, notamment la résidence des enfants, le droit de visite, etc. De ce fait, les concernés n’ont pas besoin de passer par le juge pour leur procédure de divorce, sauf exception.

Divorce pour acceptation du principe de la rupture

C’est l’option privilégiée lorsque les ex-époux sont consentants pour la séparation, mais qu’ils sont en désaccord sur les effets de cette séparation. Le divorce pour acceptation du principe de la rupture ou le divorce accepté est considéré à la fois comme un divorce à l’amiable et un divorce contentieux. Votre avocat spécialisé à Béthune, Maître Kathy Lavogez est habilité à vous représenter devant le juge, tout en vous fournissant des conseils d’expert pendant toute la procédure de divorce.

Divorce pour faute

L’un des époux peut saisir le tribunal et engager une procédure de divorce pour faute, si et seulement si son conjoint a commis des fautes graves telles que l’adultère, le non-respect des obligations de cohabitation, le refus de consommation de mariage ou d’autres violations des obligations liées au mariage. En principe, le juge prononce le divorce pour faute aux torts de la partie fautive. En cas de procédure de divorce pour faute, il convient de bien choisir son avocat. Maîtrisant toutes les réglementations concernant le mariage, un avocat spécialisé comme Maître Kathy Lavogez peut en effet défendre votre intérêt, tout en restant dans le périmètre de la légalité.

Divorce pour altération définitive du lien conjugal

Le divorce pour altération définitive du lien conjugal est conseillé lorsque les deux époux vivent séparément depuis au moins deux ans au moment de l’assignation du divorce. Dans ce cas, le demandeur doit apporter des preuves de cette cessation de communauté. Facture d’électricité, facture de loyer ou toute autre attestation mentionnant la nouvelle adresse peut servir de preuves devant le tribunal. Bien que cette solution soit pratique et efficace, elle peut quand même soumettre le demandeur à des dommages et intérêts si le défendeur arrive à prouver que la dissolution du mariage a engendré des conséquences graves pour lui.
Les procédures de divorce

La séparation du couple et ses conséquences

Pour mettre fin à un contrat de mariage, l’un des époux doit adresser la requête au TGI ou tribunal de grande instance du lieu de domicile des époux. La loi exige que cette requête soit rédigée par l’avocat du demandeur. Celui-ci et le défendeur seront ensuite assignés à comparaître devant le juge. Ce dernier va essayer de concilier les époux. Une fois cette étape franchie, les procès vont s’enchaîner jusqu’au prononcé du jugement. Lorsque la procédure de divorce aboutit à la dissolution du mariage, les ex-époux seront tenus de respecter les conséquences de leur séparation. Il est important de souligner que les principaux effets du divorce demeurent jusqu’à aujourd’hui : le partage des biens, la garde des enfants et la pension alimentaire.

Le droit d’hébergement et de visite

En cas de divorce, les parents doivent se mettre d’accord avec le juge sur la garde des enfants issus du mariage. Généralement, le juge statue soit sur la garde partagée ou alternée, soit sur la garde par l’un des parents. Dans ce dernier cas, le juge attribuera le droit d’hébergement et de visite au parent qui n’a pas la garde des enfants. Ce droit autorise le bénéficiaire à recevoir les enfants chez lui pendant le week-end et lors des vacances scolaires. À noter que, même si les parents sont légalement séparés, chacun d’entre eux doit continuer à contribuer à l’éducation et à l’entretien des enfants. Le juge va alors ordonner au parent qui bénéficie du droit d’hébergement à verser des pensions alimentaires à celui qui a la garde des enfants. Le montant de ces pensions alimentaires sera augmenté si celui qui a le droit d’hébergement et de visite renonce officiellement à son droit.

Le partage du patrimoine du couple

Le partage des biens intervient après le prononcé du divorce. En principe, chacun des époux peut reprendre leurs biens personnels. Quant aux biens en communs, ils feront l’objet d’une évaluation par un notaire. D’une manière générale, les biens seront partagés entre les conjoints sous forme de somme d’argent et non des biens en tant que tels. Les règles du partage des biens se basent sur le régime matrimonial. Si vous êtes mariés sur le régime communautaire, le juge ordonnera un partage égal des biens. Cependant, il peut déroger à ce principe s’il constate de la mauvaise foi chez l’un des ex-conjoints.
La séparation du couple et ses conséquences
Nous contacter au 03 74 11 69 77
Notre disponibilité Ouvert du lundi au vendredi
De 9h à 18h
Nous sommes au 24 Boulevard Kitchener 62400 Béthune
à 300M du tribunal
Nous sommes situés au


Vous appréciez, partagez !
Kathy Lavogez Télèphone03 74 11 69 77
Adresse24 Boulevard Kitchener
62400 Béthune